Un coup de coeur pour Hoi An, pourquoi pas?

Un coup de coeur pour Hoi An, pourquoi pas?

Un voyage à Hoi An vous offre une étape au charme certain et permet une étape culturelle loin de l’animation des grandes villes. Hoi An est un ancien port commerçant du Royaume du Champa, construit sur les rives de la rivière Thu Bon, à moins de 10 kilomètres du bord de mer. Son centre piétonnier est une merveille d’architecture.

Un Coup de coeur pour Hoi An

Parcourir Hoi An en circuit permet de découvrir une ville classée à l’UNESCO qui a accueilli par le passé de nombreux comptoirs commerçants et qui a ainsi connu les influences de multiples populations.

L’un des monuments les plus visités dans le centre historique est d’ailleurs un pont couvert témoignant de la présence japonaise au XVIe siècle. À Hoi An, on pourra également retrouver des vestiges des peuples chinois, indonésiens, hollandais, portugais, anglais, français…

Depuis la seizième ou dix-huitième siècle, grâce à la circulation fluviale, les marchands japonais, chinois, hollandais, indiens… arrivent à Hoi An pour établir des sites commerciaux, des sites de la vente qui progressivement deviennent des rues. Désormais, Hoi An était le port commercial le plus grand du Sud.

Un Coup de coeur pour Hoi An

Hoi An est une petite ville qui se trouve dans le Centre du Vietnam, c’est littéralement à 30 minutes en voiture de Da Nang (la grande ville du Centre) et à seulement 3h de route de Hué. Contrairement à Hué qui est une grosse ville Hoi An est relativement petite, il y a bien entendu une vraie ville mais on a plus l’impression de se balader dans un grand village qu’autre chose. De part sa proximité avec Da Nang et de part le fait que ça soit une étape incontournable de tous les voyageurs Hoi An est hyper facile à rejoindre, que ça soit en avion, en train, en bus ou à moto (ou à la nage, bref tout).

Un coup de cœur pour Hoi An pourquoi?

Un Coup de coeur pour Hoi An

La vieille ville de Hoi An est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et c’est bien mérité. On y trouve d’anciennes demeures chinoises absolument superbes, des maisons coloniales dans le quartier français et le célèbre Pont Japonais… Tout le centre est fermé aux voitures et motos donc on y circule à pied et à vélo. C’est pratique avec les enfants (pas le stress de la circulation !) et très agréable malgré la foule à certaines heures. Et ce n’est pas tout… Hoi An rime avec lanternes. C’est un artisanat de la région. En journée c’est déjà très beau mais la nuit avec toutes ces lanternes éclairées au bord de la rivière Thu Bon c’est juste féérique. Ticoeur et Titpuce ont été fascinés par ces illuminations.

Pour lire plus: Avant de partir au Vietnam

Que découvrir à Hoi An?

Inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de L’UNESCO, la vieille ville d’Hoi An est selon moi la cité la plus agréable du Vietnam. Ici, aucun risque de se faire heurter par un scooter, le centre est entièrement piéton et se visite dans le calme, avec pour fond sonore des musiques traditionnelles diffusées via les hauts-parleurs de la ville. Avec 1.310 vestiges, l’ancien centre urbain Hoi An est un ensemble architectural, y compris de différents types : maisons, sièges sociaux, maisons communes, pagodes, temples, puits, ponts, églises, quais, marchés…

Un Coup de coeur pour Hoi An

Inspirée de différentes cultures, la gracieuse architecture de la ville est un mélange de façades coloniales françaises, toits typiques chinois et ossatures en bois japonaises, le tout formant un vestige unique en son genre. Aucune pancarte ou affiche publicitaire ne vient polluer le paysage. Les nombreux cafés, restaurants, boutiques et galeries d’art bordant les rues ont réaménagé d’anciennes maisons sans les défigurer : la décoration est faite de bancs en bois, de chaises en fer forgé, d’éclairages romantiques parsemé de lanternes et d’objets artisanaux.

En journée, le soleil illumine les maisons aux façades colorées jaunes, les fleurs aux couleurs vives dégagent de délicieux parfums, et les odeurs de cuisine se dégageant des restaurants font saliver nos papilles. En marchant au bord de la rivière, on assiste à un véritable ballet de sampans (bateaux traditionnels vietnamiens).

Un Coup de coeur pour Hoi An

Comme d’autres touristes, nous arrivons à Hoi An pour chercher le passé. Nous visitons quelques sites typiques parce que nous n’avons pas du temps pour faire un voyage du retour des siècles. Pour une vue générale sur l’histoire d’Hoi An, nous choisissons les musées, y compris le Musée de l’histoire et de la culture, le musée du commerce des céramiques, le musée de la culture Sa Huynh… Ensuite, c’est la découverte d’anciennes maisons typiques comme l’ancienne maison Quan Thang, Tan Ky, Phung Hung, l’église de TRAN… Les sièges sociaux d’Hoi An sont aussi attrayants parce que chaque siège possède d’une architecture différente qui est le symbole de l’architecture locale, par exemple, le siège Trieu Chau, Phuc Kien, Quang Dong…

On achète un pass pour la visite de 5 sites de la ville (prix : 120 000 VND soit environ 5€ – gratuit pour nos enfants). Là où on n’avait rien compris c’est qu’il n’y a pas que 5 sites payants dans Hoi An donc il faut bien choisir ! Nous avons fait n’importe quoi le premier jour et nous sommes rentrés dans les 5 premiers bâtiments que nous avons croisés. Du coup nous avons racheté une 2iè carte le lendemain en choisissant plus soigneusement les lieux qui nous intéressaient. Ainsi nous avons fait 10 visites. Toutes les visites sont assez rapides donc c’est parfait pour les enfants (en plus Ticoeur et Titpuce aiment les temples, les bouddhas, les jardins avec les petits poissons…). Parmi les sites que nous avons vus, je vous conseille les suivants :

Le temple et siège social de Phuc Kien
La maison de culte du clan Tran
Le temple et siège social de Quang Triêu
Le siège social de Triêu Châu
La vieille maison de Tan Ky

Il y a aussi des sites gratuits qui sont très beaux :
Le Pont Japonais
Le temple Chua Phap Bao
Hainan Chinese temple (10, Tran Phu)

La pagode du Pont est l’image caractéristique d’Hoi An, construite au début du 17e siècle par les Japonais. Le pont est en bois avec le toit du principe femelle et mâle. Au milieu, il y a un chemin arc et d’étroits couloirs pour le repos à deux côtés. Leur face donne sur la rivière poétique Hoai. La particularité de la pagode est de ne pas faire le culte le Bouddha, de faire le culte le roi du Nord TRAN Vo, génie de la protection, de la joie et du bonheur. Ce trésor national Vietnamien est visible sur le billet de 20.000 VND

Un Coup de coeur pour Hoi An

Un Coup de coeur pour Hoi An

Dans un rayon de moins de 2 km, nous profitons de la majorités de beaux paysages, de l’architecture caractérisée du Vietnam, de la Chine et du Japon au 16e et 17e siècle que Hoi An conserve encore de façon intacte . Nous errons dans les rues, marchons sur les trottoirs pavés, en regardant les objets anciens ou antiques dans les boutiques de souvenirs …. Tout à coup nous nous sentons perdus dans un pays étranger parce que l’atmosphère paisible et rustique est loin de style de vie bruyante du monde moderne que nous vivons tous les jours.

Un Coup de coeur pour Hoi An

Installé dans les rives de la rivière Hoai, le marché de nuit de Hoi An bat son plein de 18h à 23h tous les jours à la grande joie aussi bien des résidents que des visiteurs. C’est l’occasion de se plonger dans une atmosphère à la fois féérique et relaxante qui se réchauffe particulièrement le long de la rue Nguyen Hoang, en face du pont japonais. Dans une forêt miraculeuse de lanternes, s’entremêlent échoppes de souvenir, cuisine de rue, jeux populaires…qui vous feront vivre des instants inoubliables.

Si le centre-ville de Hoi An vous émerveille par un rare bijou architectural, ses abords ne sont pas en reste. Partez à la découverte des villages de métier traditionnel de Thanh Ha, Kim Bong et Tra Que pour profiter des rencontres authentiques avec les potiers, sculpteurs et maraichers…Un incontournable d’Hoi An, le village des maraïchers de Tra Que se trouve entre la vieille ville et la plage, juste à côté de plein de rizières. Déjà convaincu hein ? Oui Tra Que n’est pas un endroit incroyable et on y passe une bonne demi-heure mais c’est parfaitement placé donc incontournable !

Un Coup de coeur pour Hoi An

Un Coup de coeur pour Hoi An

Si vous avez en tête de longues heures de farniente sous le soleil, les plages de Hoi An qui, situées pas loin de la ville, sauront vous ravir complètement. Citons les plages An Bang (3km), Cua Dai (5km) et notamment Ha My (7km) une des plus belles d’Asie qui figurent parmi les plus prisées du pays. Un petit paradis des vacances balnéaires dans le centre. À 25 minutes en bateau rapide de la ville, les huit îlots de Cu Lao Cham, biosphère mondiale reconnue par l’Unesco, auront de quoi réjouir les passionnés des sports aquatiques.

Si le centre-ville de Hoi An vous émerveille par un rare bijou architectural, ses abords ne sont pas en reste. Partez à la découverte des villages de métier traditionnel de Thanh Ha, Kim Bong et Tra Que pour profiter des rencontres authentiques avec les potiers, sculpteurs et maraichers…Un incontournable d’Hoi An, le village des maraïchers de Tra Que se trouve entre la vieille ville et la plage, juste à côté de plein de rizières. Déjà convaincu hein ? Oui Tra Que n’est pas un endroit incroyable et on y passe une bonne demi-heure mais c’est parfaitement placé donc incontournable !

Vouss pouvez faire un tour dans un bateau-panier. Et oui on arrive dans le Centre du Vietnam donc les pêcheurs utilisent les fameux bateaux paniers, c’est assez embêtant après 30 minutes mais en famille c’est vraiment super marrant (on en profite généralement pour pêcher un petit crabe dans la mangrove).

Que manger à Hoi An?

Au carrefour des inspirations culinaires du Nord et du Sud, la cuisine d’Hoi An est riche et variée. En arrivant à Hoi An, il est intéressant de profiter de la cuisine unique de l’ancienne rue, dont l’étage supérieur est le plus célèbre plat. À première vue, l’étage supérieur est identique à la nouille de Quang. Mais la nouille de l’étage supérieur est préparée en farine de riz. Selon les habitants, juste quelques vieux puits à Hoi An fabriquent la nouille de l’étage supérieur délicieuse, souple, douce mais pas friable… Par conséquent, l’étage supérieur délicieux n’apparait qu’à Hoi An.

Un Coup de coeur pour Hoi An

Un Coup de coeur pour Hoi An

Un Coup de coeur pour Hoi An

En outre, les visiteurs aiment aussi profiter d’autres spécialités de Hoi An telles que le thé de maïs, la galette soufflée frappée, le petit gâteau, la tourte à la viande, le gâteau de pâte de riz couleur d’ambre… Aussi sont le thé, le pain, le même matériau, mais pourquoi ils sont plus délicieux en mangeant à Hoi An qu’ailleurs ? Pour expliquer cela, les vendeurs disent: “Le maïs, le riz et la nouille … sont cultivés dans le sol de la colle et arrosés de l’eau de la rivière d’Hoi An, ils apportent donc la douceur typique de ce terrain ! ». En particulier, Hoi An a le pain des oreilles de la chaudière avec la garniture des crevettes bien pétris, la croûte en farine du riz qui attire la vue et est nommé « la rose blanche » par les Français. Ce pain est très bien connu.

Laisser un commentaire

Fermer le menu